De la QVT à la QVCT :

quels changements ? 

Depuis l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 9 décembre 2020 sur la santé au travail,

la QVT est devenue la QVCT !
Qualité de Vie et des Conditions de Travail.

Un nouvel acronyme, entériné par la loi du 2 août 2021 (1), « pour renforcer la prévention en santé au travail ».

A compter du 31 mars 2022, la QVT est alors remplacée dans le Code du Travail par la QVCT. (2)

Les “conditions de travail” enfin liées à la “QVT”

Depuis quelques années, la qualité de vie au travail (QVT), souvent considérée par les employeurs comme un moyen de prévention des risques psychosociaux (RPS),  prend petit à petit sa place au sein des entreprises.

Contrairement aux idées reçues, elle ne consiste pas à aménager des espaces de détente avec des babyfoot, mettre en place des actions de bien-être telles que des séances de massage sur le lieu de travail ou encore organiser des moments de convivialité comme des apéros ou BBQ.

L’objectif, les enjeux et la mise en place sont bien plus pertinents et complexes qu’ils n’y paraissent.

La QVCT possède un champ d’action plus élargi. 

Elle a pour vocation l’amélioration de la qualité de vie au travail des salariés en s’inscrivant dans une série d’actions reliées de manière directe :

  • Aux conditions de travail de ces derniers.
  • À leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci.
  • À celle des employeurs de considérer la réalité et de ne plus faire « la politique de l’autruche »concernant les dysfonctionnements.

Elle fait désormais partie des thématiques de négociation obligatoires prévues par le code du travail. Le préambule de l’accord précise qu’il s’agit d’un « investissement aux effets durables, qui contribue à la performance individuelle et collective ».

Ce nouvel accord souligne également la responsabilité de l’employeur en matière de santé au travail et met l’accent sur la prévention au travail. Il se doit de protéger la santé et la sécurité de ses salariés. En cas de manquement, sa responsabilité civile peut être engagée.

Dans un contexte où le recrutement et le maintien en poste sont de plus en plus complexes, la QVCT doit être vu comme un atout d’attraction, de motivation et de fidélisation des équipes qui se sentiront considérées, écoutées, valorisées et comprises.

Nous contacter

Politique de confidentialité

3 + 14 =