L’ouïe

et

les open space

L’open space, vous connaissez. Mais quel est le lien avec l’ouïe me direz-vous ?

Open space 3 hommes travaillant sur un ordinateur

Un open space est un de ces grands espaces ouverts de plus en plus prisés par les entreprises.

En effet, cette disposition permet des gains de place et d’argent pour l’entreprise et, en plus, favorise la communication des collaborateurs.

Cependant, attention au plus gros risque des open space :

le bruit !

trois singes sur un banc sous des cloches qui sonnent

Les sons, après avoir traversé plusieurs structures de votre oreille, vont arriver au niveau de la cochlée (vous savez cet organe en forme d’escargot ?).

Chez l’homme, elle permet d’entendre des sons entre 20 Hz et 20 000 Hz (près de 10 octaves).  Elle est tapissée de 16 000 cellules ciliées – des cellules sensorielles coiffées de structures filamenteuses (les stéréocils).

Ces cellules vont transformer les fréquences perçues par notre oreille en messages compréhensibles par le cerveau, pratique non ?

Problème : ces cellules, qui rendent l’audition possible, sont très fragiles et ne savent pas se régénérer !

L’âge (presbyacousie) vient diminuer petit à petit notre stock de cellules ciliées.

Mais attention, à n’importe quel âge, la prise de médicament toxique pour l’audition ou encore des événements traumatiques comme le bruit auront des conséquences négatives directes sur notre audition.

Alors, je vous laisse deviner l’impact du bruit des open space sur votre santé.

Il est donc important de bien réfléchir à la manière d’aménager ce type de dispositif.

Investir sur le bien être des salariés est un choix gagnant.
Prendre soin des salariés sur le plan psychologique et physique est rentable pour les entreprises.

Nous contacter

Politique de confidentialité

10 + 2 =